La conduite hivernale : cinq astuces pour assurer votre sécurité sur la route

Lorsque la température se met à chuter, c’est le signe qu’un nouvel hiver est à notre porte. Personne n’ignore que, dans le Grand Nord, l’hiver est extrêmement rude, surtout sur les routes et les autoroutes. Voici donc nos cinq principales astuces pour vous aider à assurer votre sécurité et celle de votre famille sur la route cet hiver :

1.En cas de doute, ralentissez!

En hiver, il y a pratiquement toujours de la neige et de la glace sur les routes et les autoroutes. Comme ces éléments rendent la conduite d’autant plus compliquée, nous recommandons toujours aux conducteurs de ralentir pour avoir une meilleure maîtrise de leur véhicule. N’oubliez jamais que la limite de vitesse est la vitesse maximale légalement autorisée et non pas la vitesse obligatoire que vous devez absolument respecter, surtout lorsqu’il y a de la neige, de la glace et de la gadoue sur la chaussée. N’oubliez cependant pas la vitesse minimale indiquée sur certaines autoroutes de façon à ne pas mettre en danger les autres conducteurs en conduisant trop lentement, ce qui nous amène à notre astuce suivante…

2.Demeurez alerte

Vous êtes rarement la seule personne à conduire sur une route à un moment donné. Il est donc important de demeurer attentif en surveillant les changements de vitesse indiqués, en regardant constamment la route et en adaptant votre conduite pour laisser aux autres conducteurs suffisamment d’espace pour rouler sécuritairement. N’oubliez pas que, s’il est essentiel de demeurer attentif à son environnement lorsque les conditions sont idéales, cela l’est d’autant plus lorsque la neige se met à s’accumuler. 

3. Prenez connaissance des conditions météorologiques à venir et planifiez en conséquence

Il arrive parfois qu’en hiver, les conditions soient simplement trop dangereuses pour se déplacer en voiture. C’est pourquoi vous devez prendre la responsabilité de vérifier les prévisions météos, surtout si vous devez vous déplacer sur une longue distance. Si les conditions météorologiques prévues sont mauvaises, planifiez votre heure de départ et votre heure d’arrivée de façon à éviter des conditions défavorables, ou modifiez vos plans de façon à ce que les véhicules, tels que les chasses-neige puissent déblayer sécuritairement les routes et permettre à tous les conducteur d’atteindre leur destination.  

4.Débarrassez votre véhicule de toute la neige et de toute la glace qui le recouvrent

Si vous prévoyez de vous déplacer après des chutes de neige, il est important de nettoyer votre véhicule avant de prendre la route. Utilisez une brosse à neige pour déblayer la neige accumulée sur votre véhicule ainsi qu’un grattoir pour enlever la glace sur les vitres. Vous aurez ainsi la meilleure visibilité possible en conduisant. Vous éviterez également d’aveugler d’autres conducteurs avec de la neige qui pourrait se détacher de votre véhicule. De plus, le fait de ne pas débarrasser votre véhicule de la neige qui le recouvre peut non seulement compliquer votre conduite, mais vous valoir une amende en vertu de l’article 74 du Code de la route, selon lequel : « Nul ne doit conduire un véhicule automobile sur une voie publique à moins : a) d’une part, que le pare-brise et les glaces situées de chaque côté du compartiment où est situé le volant ne soient dans un état tel qu’ils permettent au conducteur d’avoir une vue dégagée sur l’avant et sur le côté du véhicule automobile; et b) d’autre part que la lunette arrière soit dans un état tel qu’elle permette au conducteur d’avoir une vue dégagée à l’arrière… ».

5. Procurez-vous des pneus d’hiver

Si vous conduisez en hiver, vous aurez besoin de pneus d’hiver. La réalité est qu’aucun pneu quatre saisons n’est conçu pour vous permettre de demeurer en sécurité et de conserver la maîtrise de votre véhicule en hiver. Par contre, les composés de caoutchouc utilisés pour construire les pneus d’hiver sont conçus pour exceller sur la glace et sur la neige. Ils procurent, en effet, l’adhérence et la maniabilité nécessaires lorsque la température chute, ce qui n’est pas le cas des pneus quatre saisons, qui deviennent moins fiables dès que la température passe sous la barre des 7 degrés Celsius.

Même si les pneus d’hiver sont optionnels, ils sont néanmoins fortement recommandés dans la majorité des régions du pays, et ils doivent obligatoirement être installés sur tous les véhicules entre le 15 décembre et le 15 mars au Québec. En Colombie‑Britannique, la loi exige également l’utilisation de pneus d’hiver dans certaines régions entre le 1er octobre et le 15 mars. Pour de plus amples informations sur l’achat de pneus d’hiver, téléchargez notre Vrai guide des pneus d’hiver GRATUIT.

Grâce à nos astuces, vous vous sentirez en confiance sur les routes durant tout l’hiver!

Conduire en hiver ne constitue pas forcément un défi. Si vous vous préparez avant que la température chute en vous procurant un jeu de pneus d’hiver et en consultant les prévisions météorologiques, puis en conduisant prudemment, vous n’aurez aucun problème à atteindre votre destination en hiver. Pour de plus amples informations sur la conduite hivernale ou sur les pneus d’hiver, communiquez dès aujourd’hui avec les experts de votre détaillant membre du réseau Tirecraft!

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *